Logo
Vos Voitures > Chevrolet Corvette 68 de Denis
Accueil

Nos Voitures

Vos Voitures

Historique

Tables de conversion

Meetings et salons

Petites Annonces

Manuels d'atelier

Forum

Les Professionnels

Liens

Contacts
Dernières mises à jour
19/05/2007
4 Pages Corvette 82
1, 2, 3, 4
1 Page Camaro 76

18/05/2007
5 Pages Camaro 76
1, 2, 3, 4, 5

17/11/2006
Corvette 68 de Denis :
Episode VI


08/08/2006
3 Pages Camaro 76
1, 2, 3

07/08/2006
7 Pages Camaro 76
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

04/04/2006
Corvette 68 de Denis :
Episode V


Webring
Motorlegend, la Passion de l'Automobile Suivant
Aléatoire
Liste
Webring Motorlegend.com
Portails
Muscle Car's Station

Gazoline

Annuaire Auto-Collection

Une Sélection Planète-Autos !

Une
 

23/02/05

J’appelle mon avocat (once again), Aucune nouvelle des coupables. "Un ordre de payer" est demandé à l’huissier. Celui-ci dispose alors de tout pouvoir pour récupérer les sommes demandées. A partir de là, le délai est très long car celui-ci doit suivre une procédure, envoyer des lettres puis des relances, demander des extraits de compte (s’il en trouve !) et faire des enquêtes et patati et patata...

Sauf que le vendeur est dans l’Eure, il faut donc un huissier de l’Eure. Le contrôle technique est associé à une grande enseigne et le siège social de cette enseigne est à Versailles. Il faut donc un huissier de Versailles !

16/05/05

Devinez quoi ? J’appelle mon avocat ! (oui le lundi de Pentecôte)

Le 3 Mai précédent, le vendeur a fait savoir qu’il règlerait une partie de la somme. Suite à cela mon avocat a relancé l’huissier de Versailles s’occupant du contrôle technique. Aucune nouvelle. Pas grave, je rappellerai à la fin du mois.

Même si apparemment une partie de la somme est disponible, inutile de crier victoire car cet argent n’est pas sur mon compte. Je préfère être trop prudent que pas assez.

23/05/05

Toujours pas de nouvelles. La situation est la suivante :
Une somme d’argent (je ne sais pas laquelle) a été remise à l’huissier de l’Eure. Celui-ci tarde à la donner à mon avocat. L’huissier de Versailles fait la sourde oreille face aux relances de mon avocat...

Ok ok ok... on se calme ! et là l’assistante de l’avocat me dit que si je ne suis pas content je n’ai qu’à appeler les huissiers...

(long silence de consternation ! c’est elle-même qui m’avait dit que je n’en avait pas le droit !!)

Roule ma poule... j’vais faire bouger tout ça !

06/06/05

Après plusieurs coups de fil, j’arrive à avoir l’huissier de Versailles. D’après eux, le contrôle technique n’a pas d’antécédents, ni avec les impôts, ni avec les organismes sociaux. Par contre il reste sourd face aux courriers de l’huissier. J’informe celui-ci sur le type de personnage auquel il a affaire, et que de simples courriers ne suffisent pas. Au final, l’huissier est en attente de décision de l’avocat, et l’avocat est en attente de nouvelles de l’huissier...

Bref... n’importe quoi ! On aurait pu attendre encore 5 mois avant que cela ne bouge !

Je fais le lien entre les deux parties.

13/06/05

J’appelle l’huissier de Versailles. Une visite dans les locaux du contrôle technique est prévue le 23 juin, afin d’évaluer les valeurs saisissables. A l’issu de cette évaluation, l’huissier pourra organiser la saisie.

Ok J’attend !

24/06/05

La visite au contrôle technique n’a rien donné. Il n’y a suffisamment pas de valeur pour rembourser quoi que ce soit ! ARGHHHHHHHHH !!

Cet enc*** a planqué ce qu’il fallait ou est tout simplement moins con que ça !

Il ne répondait pas aux courriers car il pensait que cela ne le concernait pas (j’hallucine, ça sent le conseil d’un avocat !). de plus il prétend que la société a été crée après le contrôle de ma voiture...

GRRR ...

Conclusions :
Soit je continue la procédure contre lui, et je le mets en liquidation judiciaire. C’est pas l’envie qui m’en manque, mais je rappelle que l’objectif est de récupérer de l’argent ! Or cette procédure risque de me coûter plus cher que ça va me rapporter !

Soit, je laisse tomber et recentre la recherche d’argent sur le vendeur. Solution que je vais retenir. Malgré la colère contre cet escroc (bien conseillé ma foi), je me dis qu’il sera puni par autre chose dans la vie...

En accord avec l’huissier, nous laissons tomber les poursuites de ce coté.

Je préviens l’avocat. (ben oui c’est moi qui fait le taff sinon...)

27/06/05

J’appelle l’avocat pour savoir s’il a bien reçu les conclusions de l’huissier de Versailles. Tout est ok et l’avocat a bien demandé à l’huissier de l’Eure de reprendre ses activités.

Et là une question me vient à l’esprit.

Mais pourquoi ce gros naze a-t-il arrêté ses investigations ? Personne ne lui a dit !

Réponse : (Aucune) C’est tout simplement un laxisme de la part de mon avocat.

Une forte envie de me cogner la tête contre les murs...

Une bonne nouvelle toutefois, la première partie de l’argent va arriver chez l’avocat, (19 237.66 euros) après de multiples relances. L’huissier n’a théoriquement pas le droit de garder la somme aussi longtemps. Mais comme on ne peut rien dire à ces gens là... rois du monde...

Biennn, j’ai des chances de le voir bientôt alors ???

Même pas ! Une fois reçu, cet argent est bloqué à la banque par la CARPA pour une durée de 21 jours !

Pourquoi ?

Réponse : Parce que c’est comme ça ! (Véridique ! réponse de l’assistante !)

Ne pleurons pas cet argent est acquis !

04/07/05

Un petit coucou diplomatique à l’huissier de l’Eure. Rien de fait. (ben voyons !)

Il attend une confirmation de l’autre Huissier sur le fait qu’il abandonne les poursuites. Je rêve !

Coups de fil, hop hop...

L’huissier de Versailles n’en revient pas ! Il trouve cela ridicule mais s’acquitte à la tâche. Fax à l’autre huissier et courrier à l’avocat.

Je met au courant tout le monde par téléphone... Mine de rien, cela m’a pris presque 2 heures, mais j’ai gagné un mois de procédure !!!!

L’avocat (enfin son assistante car lui je ne l’ai jamais au bout du fil !) en profite pour me dire que l’argent sera disponible le 21 juillet. Mais la somme n’est que de 17 000 euros !

Euh... je croyais que c’était 19 237.66 ?

Ahhh mais non, mon cher monsieur ! c’est 19 en tout ! il faut déduire les frais de l’huissier ! Quoi ?? 2 000 Euros ! (punaise, je me suis trompé de métier)

Bien sûr l’avocat ne sait pas me donner le détail de ces frais. Alors j’envoie un fax à l’huissier car je trouve ça too much !

Soyons d’accord. Je ne paye pas l’huissier. Ces frais sont imputables au vendeur accusé, mais du coup cela diminue d’autant le montant d’argent qui rentre dans mes poches !

18/07/05

L’huissier de l’Eure, me confirme au téléphone que l’affaire suit son cours et qu’il a bien pris en compte ma demande de renseignements.

25/07/05

J’appelle mon avocat pour lui demander si la somme a bien été débloquée de la CARPA.

Réponse : "Ah ben non... tiens... c’est étonnant ça !..."

Bref... l’assistante fait le nécessaire.

Parallèlement, je reçois le détail demandé des frais de l’huissier de L’Eure pour la retenue des plus de 2 000 euros. Un "détails" bien peu explicite puisqu’il se décompose en :

  • 1 487.72 d’honoraires et de frais (lesquels ?)
  • 749.94 de frais provisionnés (alors que celui-ci avait suspendu ses recherches ! Que seraient-ils devenu si les recherches n’avaient pas été reprises ?)

    Je ne ferais pas de commentaires sur cette attitude hasardeuse, mais je n’en pense pas moins.

    01/08/05

    Ne voyant toujours rien venir de la part de l’avocat, je l’appelle au sujet du chèque. Il a été envoyé à ma protection juridique !

    NONNNNNNNNNNNNNN !

    Et si !!

    J’appelle cette dite protection. Il ne comprend pas pourquoi il a reçu le chèque et il doit donc en refaire un pour me l’envoyer.

    Je constate que non seulement ce cabinet d’avocat est particulièrement laxiste, qu’il ne communique jamais ses actions, mais qu’en plus de cela est incompétent. Entre les huissiers-voleurs, et les avocats incompétents, ben... c’est à vous de faire bouger les choses ! Marre...

    08/08/05

    Toujours rien reçu de la part de la protection juridique. En fait, l’agence que j’appelle n’a pas le pouvoir de signature pour faire un si gros chèque. Il a donc envoyé la demande au siège... ou tout le monde est en vacances !!!

    Soit j’attend gentiment (ben voyons), soit...

    Je râle (ça je sais faire) et surtout j’implique ma banque. Celle-ci l’appelle et demande urgence. Et ça c’est le top ! L’agence de protection juridique va appeler son siège et sous la pression de la banque va annuler sa demande.

    En contrepartie, il va faire trois chèques et me les enverra directement.

    J’appelle l’huissier de L’Eure, pour prendre des nouvelles. L’avocat du vendeur a envoyé une lettre en disant que son assurance allait régler une somme... Laquelle ?... mystère !

    12/08/05

    Ayééé... je reçois des sous qui repartent immédiatement vers MA banque.

    Maintenant que je les ais (presque), je réfléchis sérieusement à déplacer la voiture du garage ou elle dort car ça me coûte cher en gardiennage.

    Le jugement a été rendu en Janvier et je pensais (gros naze que je suis) que ça irait vite. Et finalement, je me retrouve avec 8/9 mois de gardiennage en plus à un tarif beaucoup plus élevé que celui dénoncé dans le procès. L’augmentation a eu lieu en janvier, lors du déménagement du garage. La structure du garage s’agrandissant, les frais de gardiennage aussi.

    Je ne discute pas cette augmentation car je bénéficiais de tarif préférentiel jusque là.

    Bref... Comme je ne suis pas prêt de voir la totalité de l’argent, il faut que je bouge cette daube de bagnole.

    22/08/05

    J’appelle l’huissier de L’Eure, pour prendre des nouvelles. Même réponse que la dernière fois. L’assistante va relancer l’avocat et me tenir au courant... (qu’elle dit...).

    23/08/05

    En rappelant l’huissier de l’Eure, j’ai la confirmation que les frais de garde postérieurs au jugement, ne sont pas pris en compte par l’huissier. D’autre part il me faut attendre le 10 septembre (date à laquelle l’avocat du vendeur doit se manifester) pour le relancer.

    J’appelle alors l’avocat pour avoir une confirmation. Une assistante me dit que selon le jugement, non seulement la voiture ne m’appartient plus, mais en plus, l’effet du jugement est rétroactif !

    De ce fait, la voiture ne m’appartient plus depuis le 8 juin 2002.

    Donc, logiquement, si le vendeur veut récupérer sa voiture, il devra payer les frais de garde... Logiquement. J’attends le retour de l’avocat pour en avoir une certitude.

    09/09/05

    Je reçois un courrier de l’avocat confirmant que ma logique est... FAUSSE !

    En effet, bien que la voiture soit impropre à la circulation, bien qu’elle ne m’appartienne plus, la justice considère que j’ai laissé la voiture de ma propre initiative et que par conséquent tous les frais de garde me sont imputable !

    (grosse colère).

    13/09/05

    J’appelle l’avocat. Injoignable. Son assistante me dit qu’ils viennent de mettre à la CARPA, un chèque de 17 519 € provenant de l’assurance du contrôle technique...

    Alors là je ne comprend plus rien.

    Rappelez vous, selon les conseils de l’huissier de Versailles, nous avions abandonné les poursuites de recouvrement envers le contrôle technique. De plus celui-ci a fait le mort sous prétexte que cette affaire ne l’a jamais concerné. Et voici que son assurance envoie un chèque...

    Ma foi c’est une très bonne nouvelle ! Mais j’y perds mon latin !

    14/09/05

    J’ai enfin l’avocat en ligne. De manière la plus diplomatique possible j’essaye de lui faire comprendre qu’il n’a pas assuré sur le coup des frais de garde. Monsieur s’énerve, moi pas. La conversation dure un peu et globalement il s’en fout, si je ne suis pas content je n’ai qu’à aller voir ailleurs !

    Je ne lui demandais pas des excuses, pas d’argent, juste qu’il reconnaisse qu’il a pêché au niveau relationnel et que cette bête erreur aurait pu être évitée. Mais rien, c’est obtus un avocat. Ce qui m’a le plus déçu, c’est son attitude. Cela montre bien de quelle manière il a traité le sujet.

    Un peu dégoûté, j’appelle la protection juridique pour lui faire part de mon mécontentement. Et là ! Surprise ! La personne ne comprend absolument pas pourquoi je devrais payer les frais alors que cette voiture ne m’appartient plus. Il trouve cela insensé.

    Ouf ! Enfin une personne qui a les yeux en face des trous. Il prononce la phrase magique : "Si vous faite une procédure pour récupérer les frais, nous suivons."

    Le calcul est vite fait. En gros, ça ne va rien me coûter ! Sachant que je vais récupérer 80% de la condamnation, (inespéré au départ) je peux me permettre d’engager une procédure. Le jugement a entériné le principe de remboursement des frais de garde, et de toute manière le garage exigera d’être payé par le propriétaire. Au final, dans le pire des cas, le garage pourra obtenir la saisie de la voiture et la vente de celle-ci pour être payé.

    Donc, le sourire est revenu et j’ai de nouveau envie de me battre pour aller jusqu’au bout.

    Et puis... Si je peux emm**der le vendeur, je ne vais pas me gêner !

    Précédent  |  Suivant

  •   [Remonter]