Logo
Historique > Corvette > 1ère Génération
Accueil

Nos Voitures

Vos Voitures

Historique

Tables de conversion

Meetings et salons

Petites Annonces

Manuels d'atelier

Forum

Les Professionnels

Liens

Contacts
Dernières mises à jour
19/05/2007
4 Pages Corvette 82
1, 2, 3, 4
1 Page Camaro 76

18/05/2007
5 Pages Camaro 76
1, 2, 3, 4, 5

17/11/2006
Corvette 68 de Denis :
Episode VI


08/08/2006
3 Pages Camaro 76
1, 2, 3

07/08/2006
7 Pages Camaro 76
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

04/04/2006
Corvette 68 de Denis :
Episode V


Webring
Motorlegend, la Passion de l'Automobile Suivant
Aléatoire
Liste
Webring Motorlegend.com
Portails
Muscle Car's Station

Gazoline

Annuaire Auto-Collection

Une Sélection Planète-Autos !

Une
 

La Corvette C1 (1ère Génération)

1953

En 1953, toutes les Corvette étaient peintes en blanc, avec un intérieur rouge et une capote noire. Est-il utile de préciser que cette sublime voiture était une décapotable ?

La voiture était fabriquée à la main dans l'usine de Flint (Michigan). Chevrolet anticipant une forte demande sur la Corvette décida de déménager l'usine vers St Louis (Missouri) où la production pourrait monter à une centaine d'unités par mois dès 1954.

A ses débuts, la Corvette était équipée d'un 6 cylindres en ligne de 150cv (pour 235ci / 3.8l). Alors que le chauffage et l'autoradio n'étaient proposés qu'en option, les 300 voitures produites en étaient équipées... Aucune n'est par contre sortie de l'usine avec des roues "fil de fer" ni de hard-top.

La voiture était ainsi vendue plus de 3700 dollars US !

1954-1955

Comme prévu, la production déménagea à St Louis. La production devait passer à 10'000 unités pour 1954. Ce nombre était assez faible comparé aux autre modèles Chevrolet, mais important par rapport à la production de la Corvette de l'année précédente...

Suite à une mauvaise politique commerciale la première année, le public n'était pas prêt. Chevy avait en effet décidé de distribuer les premières voitures à des clients en vue en se disant que celà créerait un effet de mode. Malheureusement, Chevy n'avait pas pensé à tout...

La voiture n'était pas spécialement donnée. Elle coutait même quelques dollars de plus que les Cadillac ou autres coupés Chevrolet de l'époque alors qu'elle n'offrait pour sa part que deux malheureuses places... De plus, l'équipement de la Corvette les laissait sur leur faim... Imaginez un instant une voiture plutôt chère dont les fenêtres ne peuvent être descendues et qui par ailleurs fuyaient tout autant que la capote...

Sur les 3640 véhicules produits en 1954, 1100 ne trouvèrent acquéreur. C'est pour cette raison que Chevy ne produisit que 700 voiture en 1955.

Un autre probléme de la Corvette venait du manque de choix pour les couleurs. Même si la combinaison blanc/rouge continuait de prédominer, il y avait maintenant de nouveaux choix disponibles : bleu/beige, rouge/rouge et noir/rouge.

En 54, toutes les Corvettes avaient une boite automatique Powerglige et le 6 cylindres passait à 155cv.

En 55, pour répondre aux personnes frustrées par la faible puissante disponible, Chevy installa un V8 de 195cv (265ci / 4.3l) et une boite de vitesse manuelle. Les quelques 6 cylindres vendus l'étaient avec la boite automatique. Petit détail amusant, le systême électrique de la version V8 produisait du 12V contre 6V pour le 6 cylindres !

En 55 toujours, Chevrolet introduisit de nouvelles combinaisons de couleurs : jaune(doré)/vert et jaune, rouge/beige. Idem pour les capotes qui devenaient disponibles en beige clair et vert foncé. La climatisation, les vitres électriques et la direction assistée n'étaient toujours pas au catalogue.

1956-1957

En 1956, la Corvette connu sa première évolution en terme de design. Si Chevrolet conserva le tableau de bord et le chassis des précédents modèles, la carrosserie en fibre de verre fut beaucoup modifiée.

De nombreux équipements de confort firent par la même occasion leur apparition. La capote était enfin étanche et pouvait même être motorisée. Les vitres latérales étaient enfin en verre, descendaient et pouvaient être électriques en option... Les clients pouvaient aussi commander un hardtop... Le luxe quoi !

En terme de motorisation, seul le V8/265ci était au catalogue. La version de base développait 210cv et on trouvait en option deux évolutions de 225cv et 240cv.

En 57, la cylindrée évolua à 283ci. Une version injection fit son apparition remarquée avec ses 283cv. Une boite manuelle à 3 rapports courts ainsi qu'une boite manuelle à 4 vitesses étaient disponibles en option.

Si la Corvette eut des débuts difficiles en compétition en 55, il n'en fut pas de même en 56. En 57, THOMPSON gagna le championnat Américain des voitures de sport.

1958-1960

Chevrolet décida en 58 de moderniser la Corvette. Si le dessin du modèle précédent était lisse, le style de la Corvette 58 était un peu plus tape à l'oeil... Fausses entrées d'air sur le capot, des chromes en veux tu en voilà, 4 phares ronds, etc.

Pour la première fois, la Corvette passait au dessus des 3'000 livres (1.360t). D'un autre coté, elle était la plus puissante et la plus rapide des Corvettes construites jusqu'alors : 230cv (1 carbu), 230cv, 245cv et 270cv (2 carbus), 250cv et 290cv (injection). En 1960, la puissance monta même jusqu'à 315cv !!!

C'est en 60 que pour la première fois la production passa au dessus des 10'000 unités

1961-1962

1961 est l'année d'une nouvelle évolution du style. Les principales modifications visibles se situent au niveau la calandre avant. De plus, le coffre n'est plus accessible depuis l'exterieur... Ce petit détail durera jusqu'en 1981 !

La cylindrée du V8 évolua à 327ci/5.4l (300cv, 340cv et 370cv).

La direction assistée, les freins assistés ou la climatisation n'étaient toujours pas disponibles...

Précédent | Suivant

  [Remonter]